Quelle assurance faire jouer en cas de maison fissurée ?

Publié le 27 mars 2020 dans Assurance Habitation

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Une fissure est une petite fêlure ou fente longiligne qui apparaît suite à une craquelure d’une partie du mur. La fissure peut être de taille variable et peut être très dangereuse pour l’habitation. Elle est généralement causée par une grande sécheresse, une infiltration d’eau de pluie, une instabilité du sol ou une catastrophe naturelle. Que faire en cas de maison fissurée ? Réponses dans cet article.

Les causes des fissures dans les habitations

Les fissures peuvent avoir différentes origines. Elles ne sont pas toutes dangereuses, mais quand c’est le cas, elles peuvent représenter une grande menace pour l’habitation.

C’est pour cela qu’il convient avant tout de déterminer l’origine et la cause de la fissure :

  • Grande sécheresse
  • Infiltration d’eau de pluie
  • Infiltration de gel et dégel
  • Instabilité du sol
  • Mouvements du sol argileux
  • Choc
  • Catastrophe naturelle
  • Malfaçon ou défaut de construction

Un expert en bâtiment pour juger la gravité de la fissure

La première chose à faire lorsque vous repérez une fissure sur votre maison est de noter les dimensions. Vous pourrez vérifier l’évolution de la fissure sur le moyen terme et voir si l’amplitude de la fissure change. Vous pourrez faire appel à un expert en bâtiment pour cela.

Ce professionnel utilisera un fissuromètre, un déformètre ou un témoin en plâtre pour juger la gravité de la fissure. Le diagnostic se déroule en quatre étapes : observation de la fissure, analyse des causes de la fissure, estimation des risques potentiels et établissement de la feuille de route pour le traitement de la fissure.

Les garanties à faire jouer en cas de fissure

Tout va dépendre de la date à laquelle la fissure est apparue, si elle est apparue ou non dans l’année suivant la réception des travaux. Voici les assurances pouvant intervenir pour vous indemniser :

La garantie décennale

Vous pourrez faire jouer la garantie décennale si les dégâts apparaissent dans les 10 ans suivant la réception des travaux. Pour rappel, cette garantie couvre les dommages compromettant la solidité d’un ouvrage ou le rendant impropre à sa destination.

C’est donc la responsabilité contractuelle de l’entrepreneur qui sera engagée. En cas de litige, une action en justice pourra être envisagée. La solution idéale reste toutefois de faire fonctionner votre assurance dommages-ouvrage qui prendra à sa charge les frais de réparation.

L’assurance habitation

Si les dégâts surviennent suite à une catastrophe naturelle, comme une période de sécheresse ou une inondation, votre garantie multirisque habitation pourra intervenir pour vous indemniser.

L’autre condition à remplir est la suivante : il faut que votre habitation soit située dans la zone classée en état de catastrophe naturelle. Il vous faudra faire la déclaration de fissures dans les 10 jours suivant la publication de l’arrêté interministériel.

S’il n’y a pas de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, vous pourrez alors faire part de votre cas à la mairie, qui se chargera de lancer une procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle. Cette procédure peut nécessiter jusqu’à 18 mois pour être menée à terme.

Les différents types de fissures

Pour savoir quel traitement sera nécessaire, il faudra déterminer le type de fissure. Voici les principaux types de fissures :

La microfissure

Ce type de fissure est filiforme. Généralement, elle ne mesure pas plus de 0,2 mm de large et peut être horizontale ou verticale. Il peut également s’agir de microfissures de retrait causées par l’enduit de façade. Dans les deux cas, cette fissure est superficielle et ne causera pas plus de dégâts qu’une craquelure de l’enduit de façade. Elle ne permet pas l’infiltration d’eau.

La fissure fine

Cette fissure, comme la microfissure, n’est pas dangereuse. Malgré tout, il convient de veiller à ce que les fissures fines ne se multiplient pas. Dans la plupart des cas, ces fissures sont causées par des chocs ou des dégradations. Elles mesurent entre 0,2. et 2,0 mm de large.

On distingue différents types de fissures fines :

  • Les fissures horizontales qui indiquent une flexion de la dalle
  • Les fissures verticales qui montrent un défaut de jonction entre deux murs
  • Les fissures en moustaches qui désignent des problèmes de maçonnerie au niveau des portes et des fenêtres
  • Les fissures en escalier qui indiquent des défauts au niveau de la fondation

La lézarde

La lézarde est une fissure dangereuse. Toute fissure faisant plus de 2mm de large est considérée comme une lézarde, surtout lorsqu’elle fait plus de 20 cm de long. Ce type de fissure indique un défaut de fondation ou des mouvements de terrain. Un professionnel vous indiquera si les lézardes sont traversantes ou si elles sont en escalier. Dans les deux cas, il faut absolument traiter ces fissures.

En conclusion

Enfin, avant la visite de l’expert, n’oubliez pas d’éliminer tous les facteurs pouvant être reconnus comme aggravants. Par exemple, les défauts des eaux d’évacuation ou une végétation trop abondante. Si la cause de la fissure leur est attribuée, vous n’obtiendrez pas d’indemnisation.