Comment assurer son instrument de musique ?

Publié le 16 juillet 2019 dans Dossiers

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Un instrument de musique est un objet de grande valeur dont il faut prendre soin. Même si vous ne vous déplacez avec que rarement, sachez qu’à n’importe quel moment, il peut y avoir un vol, un dommage ou un choc. C’est pour cela qu’il est essentiel de souscrire une assurance dédiée à votre instrument de musique. Nous vous aidons à comprendre les différentes formules d’assurance pouvant couvrir votre instrument de musique !

Choisir une assurance pour votre instrument de musique

Que vous soyez musicien amateur ou professionnel, vous devez être en mesure de protéger votre instrument de musique. Si vous utilisez votre instrument de musique à titre personnel, vous pourrez alors le couvrir avec votre contrat d’assurance habitation. Pour cela, il faut que l’instrument soit déclaré lors de la souscription du contrat.

Ainsi, en cas d’incendie, de vol ou de dégât des eaux, vous serez indemnisé. Attention, toutefois, car l’assurance habitation ne peut couvrir les dommages qui surviennent à l’extérieur ou causés par le bris accidentel.

Pour ceux qui se déplacent souvent avec leur instrument, il est conseillé de souscrire une extension de garantie. Celle-ci intervient pour vous indemniser en cas de sinistre survenu hors de chez vous comme la casse ou le vol. L’instrument peut être considère comme un mobilier classique ou comme un objet de valeur. Demandez conseil à votre assureur pour savoir quelle garantie souscrire.

Quels instruments de musique peuvent être couverts ?

Bon à savoir : seuls les instruments fabriqués par des professionnels peuvent être couverts par une assurance.

Existe-t-il une assurance spécifique instruments de musique ?

Il existe une assurance spécifique pour les instruments de musique. Celle-ci s’adresse particulièrement aux musiciens qui se déplacent pour les concerts et les répétitions.

Une garantie qui couvre de nombreux risques comme le vol suite à une agression ou une effraction, les bris accidentels, les chutes, les incendies, les dégâts des eaux, les explosions, les tempêtes, les catastrophes naturelles, les attentats, les pertes et les actes de vandalisme.

Cette assurance peut couvrir jusqu’à 5 instruments. En plus des garanties mentionnées ci-dessus, elle comprend également la protection juridique, l’assistance rapatriement et la garantie bagages. Une assurance de responsabilité civile professionnelle peut également y être incluse, notamment pour les musiciens professionnels.

Les procédures en cas de sinistre

En cas de sinistre, vous devez contacter votre assurance au plus vite. Les délais sont les mêmes que pour les déclarations de sinistres auto. Vous avez donc 5 jours ouvrés pour déclarer les dommages et 2 jours ouvrés pour porter plainte si votre instrument a été volé. Dans tous les cas, vérifiez bien toutes les conditions du contrat d’assurance. Soyez particulièrement attentif aux exclusions.

Le montant de l’indemnisation dépendra de la valeur de l’instrument mentionnée dans le contrat. En principe, avant la souscription, un expert viendra déterminer la valeur de l’instrument et déterminera sa valeur dans le contrat d’assurance. Enfin, il faut savoir que la valeur pourra être réévaluée le jour du sinistre.