Les médecines douces sont-elles remboursées par la mutuelle pour animaux ?

Publié le 26 décembre 2019 dans Assurance Animaux

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Contrairement aux idées reçues, la médecine douce n’est pas réservée qu’aux humains. Les animaux peuvent également en prendre pour soulager des douleurs et traiter certaines pathologies bénignes. Cette médecine dite naturelle est notamment utilisée pour guérir les affections cutanées, le mal des transports ainsi que les angoisses des chiens et des chats. Or, la question se pose : est-ce que la mutuelle animaux peut prendre en charge ces traitements ? Réponses dans cet article.

La médecine douce pour les animaux, qu’est-ce que c’est ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons ce qu’est la médecine douce. Utilisée en complément des soins traditionnels, cette médecine « naturelle » est différente de la médecine occidentale. Au lieu de traiter uniquement le symptôme, elle vise la cause du mal.

Pour les propriétaires de chiens, de chats et de chevaux, il n’y a rien de tel que d’assurer le bien-être de leurs animaux. C’est pourquoi vous êtes nombreux à vous tourner vers la médecine douce. De manière générale, la médecine douce pour animaux est plus ou moins la même que la médecine humaine.

Opter pour la médecine douce pour soigner les animaux, c’est éviter la médecine vétérinaire classique parfois trop risquée et trop intrusive. Aujourd’hui, les médecines alternatives se présentent comme des complémentaires aux traitements classiques, que ce soit dans la médecine humaine ou animale. La médecine vétérinaire douce a d’ailleurs fait ses preuves en France, en traitant les animaux de manière totalement naturelle.

Les différentes méthodes de médecines douces pour animaux

Les médecines douces excluent toute utilisation de molécules chimiques, d’où la raison pour laquelle elles deviennent de plus en plus populaires. Parmi les différentes méthodes de médecines alternatives pour animaux, on retrouve :

  • L’homéopathie : de plus en plus prisée en France, l’homéopathie peut aider à traiter des affections virales et chroniques, des problèmes digestifs et des troubles du comportement. Même si cette médecine peut être auto-administrée, il est vivement conseillé de demander l’avis d’un vétérinaire homéopathique qui se chargera d’ausculter l’animal.
  • La kinésithérapie : il peut arriver que votre compagnon à quatre pattes soit immobilisé après une opération chirurgicale et qu’il ait besoin de rééducation. Comme l’humaine, l’animal peut lui aussi retrouver la maîtrise de ses membres via des exercices passifs ou actifs.
  • L’ostéopathie : l’ostéopathie animale, plus spécifiquement équine, gagne peu à peu du terrain. Il s’agit d’utiliser des techniques de manipulation du corps de l’animal pour guérir certaines pathologies.
  • L’acupuncture : les techniques d’acupuncture peuvent aider les chiens, les chats et les chevaux, notamment en cas de maladie respiratoire ou de douleurs. Il est dit que l’acupuncture est également très efficace pour traiter les problèmes gastro-intestinaux.
  • La mésothérapie : il s’agit ici d’injecter des médicaments sous la peau de l’animal en cas de pathologie musculaire ou ligamentaire. Cette médecine douce est particulièrement utilisée pour soulager les effets secondaires de l’arthrose.
  • La phytothérapie : les plantes peuvent traiter les maladies à travers la phytothérapie. Or, il est très important de consulter un vétérinaire avant de donner cette médecine douce à votre animal de compagnie, car les doses doivent être bien adaptées à la corpulence de l’animal.

D’autres méthodes peuvent également être utilisées comme le reiki qui est une méthode japonaise d’imposition des mains, l’hydrothérapie, l’aromathérapie, la gemmothérapie, la naturopathie et la physiothérapie, entre autres.

La prise en charge de la médecine douce vétérinaire

Si comme d’autres propriétaires d’animaux, vous êtes convaincus de l’utilité des médecines douces, il vous faudra en faire un critère de remboursement de choix au moment de la souscription de la mutuelle de votre animal de compagnie.

Contrairement à la médecine douce humaine, la médecine douce vétérinaire peut être remboursée au même taux que les soins classiques. Il faudra, pour cela, que les soins soient pratiqués par un vétérinaire diplômé. Ce dernier doit maîtriser les spécificités de la physiologie animale et proposer les soins adaptés.

Pour savoir si la médecine douce est prise en charge par l’assurance santé de votre compagnon à quatre pattes, rapprochez-vous de votre assureur. De manière générale, le forfait de prévention utilisé pour financer la stérilisation et les vaccins peut aussi couvrir les médecines alternatives.

Si vous n’avez pas encore souscrit de mutuelle animaux, pensez à le faire au plus vite, car les soins vétérinaires peuvent être exorbitants et, car votre animal mérite les meilleurs soins.