Side-car : quelle règlementation et quelle assurance souscrire ?

Publié le 8 mai 2019 dans Assurance Deux Roues

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Si vous êtes en quête de nouvelles sensations ou tout simplement d’une nouvelle façon de conduire, le side-car est la solution. Ce parfait mélange entre la moto et la voiture vous permet de voyager avec un passager à vos côtés.

Attention toutefois, car il est nécessaire de respecter des obligations en matière d’assurance. Dans cet article, nous faisons le point sur la règlementation en France et nous vous expliquons comment bien assurer votre moto équipée d’un side-car.

Le side-car, cet engin qui séduit de plus en plus

Le side-car est un hybride qui perpétue l’expérience et la connexion en prise directe avec l’extérieur. Il s’agit là d’une véritable carrosserie qui séduit les amateurs de véhicules anciens, les familles et les personnes handicapées.

Il est très apprécié, car il offre un confort d’assise, une sensation de stabilité et de liberté, mais aussi un espace de transport de marchandises et de personnes.

La réglementation qui encadre le side-car

Pour conduire avec un side-car, il est nécessaire d’avoir le permis A. La loi exige également que le passager occupant le side-car porte un casque et une ceinture de sécurité. Ce n’est pas tout, car la règlementation stipule qu’il est obligatoire d’ajouter des feux de position, des clignotants et un stop à l’avant ainsi qu’à l’arrière du side-car.

Quant au nombre maximum de passagers, il se limite à deux. En toute logique, les pneus doivent être en parfait état et les plaques constructeur et d’immatriculation doivent être éclairées.

D’autre part, il est nécessaire d’avoir une carte grise spécifique pour le side-car. La mention « side-car » doit nécessairement apparaitre dans la carte crise. Si le véhicule n’a subi aucune modification, aucune demande d’homologation supplémentaire n’est à réaliser.

Après, même si seul le permis A est demandé pour conduire cet engin, il est vivement conseillé de suivre une formation en auto-école en raison du gabarit et des changements au niveau de la conduite.

Qu’en est-il de l’assurance du side-car ?

Comme tous les autres véhicules terrestres à moteur, le side-car doit lui-aussi être assuré. La couverture minimum est la responsabilité civile appelée assurance au tiers. Parce que ce type de véhicule ne fait pas systématiquement partie des barèmes standards des assureurs, il peut être difficile de l’assurer. Pour conduire un side-car, il faut être un pilote expérimenté et aussi rouler prudemment.

Les assureurs se basent souvent sur le taux de bonus pour estimer le montant de la prime du side-car. Votre assureur pourra modifier votre assurance moto existante ou rédiger un nouveau contrat. Quant aux formules, elles peuvent être au tiers, intermédiaires ou tous risques.

Les assurances à souscrire pour une bonne couverture

Même si le minimum exigé par la loi est l’assurance au tiers, il est fortement conseillé de souscrire une formule plus protectrice. Au moment de souscrire votre assurance side-car, vous pourrez opter pour d’autres garanties comme :

Pour savoir quelles garanties choisir, rapprochez-vous de votre assureur. Tout va dépendre de l’utilisation du véhicule. Dans tous les cas, soyez attentifs aux franchises, aux exclusions et aux conditions.

Les franchises peuvent varier en fonction des assureurs. L’idéal est de faire des demandes de devis et de comparer les prix.

Nos autres publications dans la catégorie deux-roues