Quelle mutuelle choisir pour des implants dentaires ?

L’implant dentaire est un support artificiel, fixé à la mâchoire soit temporairement soit de manière permanente, et qui a pour but de recevoir un dentier ou une couronne en remplacement d’une ou plusieurs dents perdues ou enlevées.

L’implant dentaire est fabriqué en général en titane, ce qui permet à l’organisme humain d’accepter un corps étranger sans danger de rejet. Il existe deux types d’implants dentaires: l’implant subpériostéal, dont la base est constituée en métal avec des piliers dépassant de la mâchoire, adapté aux personnes ayant une mâchoire basse ou fine, et l’implant endostéal, qui lui sera implanté dans la mâchoire directement pour soutenir une ou plusieurs dents.

L’implant n’est pas une dent de remplacement, mais une base sur laquelle viendra se fixer une couronne qui elle fera office de dent. Se faire poser un implant dentaire permet de conserver les dents autour, préserver l’ossature, rétablir la faculté de mastication et donner un meilleur esthétisme. Les implants dentaires ont une durée de vie relativement longue et y avoir recours apporte des bénéfices à long terme.

Le remboursement de la Sécurité sociale

Un rapide constat des tarifs de remboursement de la Sécurité sociale permet d’établir que les frais dentaires sont les postes de santé qui sont les moins bien remboursés. Les remboursements de la Sécurité sociale s’appuient sur une grille de référence qui regroupe ce qu’on appelle les tarifs conventionnels.

Cette grille de tarifs démontre un taux maximal de remboursement de 70%, et le montant maximal pouvant être recouvert sur les frais de prothèses dentaires est de 280 euros. De plus, le remboursement des prothèses dentaires (catégorie dans laquelle tombe les implants dentaires) se fait sous certaines conditions très précises.

La couronne doit être faite sur une dent délabrée. Les couronnes sur les dents de lait, les couronnes à recouvrement partiel, préfabriquées et provisoires ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie.

De même, au moins une dent pilier du bridge devra être délabrée pour que l’assuré puisse se faire rembourser. Les bridges sur implants ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie.

L’implant dentaire est considéré comme “hors nomenclature”, son coût total est entièrement à la charge de l’assuré et donc ce dernier ne peut prétendre à aucun remboursement. La pose d’implants est un service médical dont les honoraires pratiqués par les spécialistes sont totalement libres.

Les tarifs peuvent donc varier de quelques centaines d’euros à plus de 2000 euros par implant dentaire. Le prix très élevé de cette option médicale décourage ainsi plusieurs personnes d’y avoir recours, surtout quand celles-ci ne sont pas ou peu couvertes par leur mutuelle.

Votre dentiste établira un devis pour la pose de votre implant et indiquera la part remboursable par la sécurité sociale. Il vous reviendra de contacter votre mutuelle pour connaître la part restant à votre charge qui sera réglée directement au dentiste.

Comment choisir sa mutuelle pour implant dentaire ?

De nombreuses mutuelles santé offrent des remboursements pour les frais dentaires, mais toutes ne prennent pas systématiquement en charge le remboursement de la pose d’implants dentaires. Il est donc primordial, lors de votre choix de complémentaire santé, de comparer attentivement les garanties offertes par chacune afin d’avoir la certitude d’être couvert convenablement pour ce genre d’intervention.

Les mutuelles offrent deux types de garanties: elles proposent soit un forfait sur base annuelle, soit un pourcentage de remboursement. A vous de voir quel type de garantie vous convient le mieux. Le plafond de prise en charge varie largement d'une assurance santé à une autre. C’est, bien évidemment, un critère d’une importance capitale pour déterminer votre choix.

Un autre facteur à considérer est le délai de carence. Ce délai correspond à une période durant laquelle aucun frais médical encouru ne sera pris en charge par la mutuelle. Ce délai varie également selon les organismes. Prendre connaissance de ce délai vous permettra de mieux anticiper un éventuellement changement de mutuelle si vous êtes à la recherche d’une meilleure prise en charge pour ces soins spécifiques.

Un dernier facteur à ne pas négliger est de trouver un dentiste agréé par votre assureur pour réduire le montant de la pose de votre implant dentaire. Cependant, toutes les mutuelles n’ont pas nécessairement un réseau de professionnels agréés. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mutuelle ou auprès de votre dentiste.

Une assurance complémentaire santé couvrant les implants dentaires peut, selon le contrat souscrit, vous faire accéder à un taux de remboursement pouvant aller jusqu’à 300% du tarif conventionnel.

Le recours à la mutuelle pour implants peut vous offrir un plafond allant jusqu’à 4000 euros. Vous le voyez, avoir recours à une compagnie d'assurance peut vous être d’un secours providentiel quand il s’agit d’implant dentaire.

Notez que si vous êtes bénéficiaire d'une complémentaire santé collective, vous pouvez parfaitement souscrire un contrat de surcomplémentaire santé auprès d'un autre organisme et ainsi bénéficier des remboursements adaptés à vos dépenses de santé.

Se faire poser un implant dentaire en France ou à l’étranger

Sachez qu’il vous est possible de réaliser votre implant dentaire à l’étranger dans un cadre “touristique”. Dans certains pays, des cliniques opèrent spécialement pour proposer ce genre de soins dans un cadre reposant et luxueux, vous permettant par la même occasion de prendre des vacances.

Cette alternative peut faire diminuer votre facture de 70%, frais de voyage et d’hébergement inclus dans la proposition des cliniques. Les soins à l’étranger représentent une option à considérer favorablement.

Votre mutuelle peut vous rembourser en amont des soins ou après une avance de votre part. Vous pouvez demander à obtenir une carte européenne d’assurance maladie, extension de la carte vitale française et valable dans tous les pays de l’Union Européenne et dans certains pays tels la Norvège ou la Suisse.

Nos autres publications autour de la santé