L’assurance dépendance, de quoi s’agit-il ?

Publié le 17 juin 2018 dans Assurance Prévoyance

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

La dépendance ou perte d’autonomie totale ou partielle est l’incapacité de réaliser les actes de la vie courante sans l’aide d’une tierce personne en raison de l’âge ou d’un handicap. En France, on estime qu’une personne sur 5 âgée de plus de 85 ans est en situation de dépendance.

Parmi les solutions prévues pour aider ces personnes, on retrouve l’assurance dépendance. On vous en dit plus dans les lignes qui suivent.

Une alternative à l’épargne vieillesse

La plupart des personnes, en prévision de leurs vieux jours, décident d’économiser. Il faut toutefois savoir que pour assurer une bonne fin de vie, il est conseillé d’avoir au moins mis de côté la somme de 100.000 euros après l’âge de 70 ans.

En effet, si la personne âgée décide de rester chez elle, elle aura besoin de procéder au réaménagement de son espace de vie en vue de l’adapter à ses handicaps, mais aussi de payer les services d’assistants à domicile.

De même, les personnes qui partent en pension auront également besoin d’argent pour démarrer leur retraite. En 2014, les loyers mensuels dus pendant ces séjours s’élevaient entre 2.000 et 3.000 euros suivant la qualité de l’établissement.

Au vu de cette analyse, on voit bien que l’assurance dépendance se veut être une alternative de choix lorsqu’il s’agit de se préparer à l’éventualité de cette dépendance. Elle fournit les garanties nécessaires pour pouvoir faire face aux frais inhérents à la survenance d’une perte d’autonomie qu’elle soit due à l’âge, à la maladie ou à un accident.

Fonctionnement de l’assurance dépendance

L’assurance dépendance garantit le versement d’une rente mensuelle ou d’un capital à l’assuré en plus de certains services d’assistance. Elle peut être prévue dans un contrat de prévoyance et constituer l’une des garanties principales liées au décès ou à l’épargne retraite.

Ainsi, dans le cas d’une assurance-vie, si l’assuré devient dépendant avant le terme du contrat, il pourra se voir bénéficier d’une rente. Dans le même esprit, une assurance-vie dont la garantie principale est l’épargne retraite ouvre pour l’assuré le droit à une rente en cas de dépendance.

Les assureurs font appel à plusieurs méthodes plus ou moins techniques pour définir la dépendance et parmi eux, on retrouve généralement le AVQ ou les 5 Actes élémentaires de la Vie Quotidienne, la grille AGGIR qui signifie Autonomie, Gérontologiques, Groupes Iso-Ressources…

L’assurance dépendance se destine donc aux personnes qui souhaitent se protéger de l’éventualité d’une dépendance en raison de leur âge ou de leur emploi.

Les éléments à considérer lors de la souscription

L’assurance dépendance implique tout d’abord de définir le niveau de perte d’autonomie envisagée, de partielle à totale voire lourde.

Afin de jouir au mieux des garanties prévues par une assurance dépendance, il est conseillé de la contracter au plus tôt. En effet, à partir de 70 ans, il est difficile de trouver des assureurs enclins à vous couvrir en sachant que les risques augmentent avec l’âge et que la cotisation requise est plus élevée suivant votre tranche d’âge.

Ensuite, le versement de la rente en cas de dépendance avérée se fait selon le degré de dépendance et le contrat auquel vous aurez souscrit.

Enfin, les prestations versées sont cumulables avec celles de l’allocation personnalisée d’autonomie éventuellement versées par le Conseil général aux personnes âgées de plus de 60 ans.

Les autres garanties de prévoyance de la famille