Le point sur l’assurance habitation pour étudiants

Publié le 2 octobre 2018 dans Assurance Habitation

Lorsqu’un étudiant envisage d’emménager dans un logement, que ce soit seul ou en colocation, il doit bien se renseigner sur ce qu’on appelle l’assurance habitation. Il s’agit là d’une assurance importante qui agit comme une protection pour l’étudiant. Faut-il obligatoirement souscrire cette assurance ? Quelles sont les garanties incluses ? Combien coûte ce contrat ? Dans l’article qui va suivre, vous trouverez tous les points importants qui concernent l’assurance habitation pour l’étudiant.

Est-il obligatoire pour un étudiant d’être couvert par une assurance habitation ?

Pour entamer leurs études et pour s’assurer du bon déroulement de cette nouvelle étape, les étudiants doivent souvent envisager la location d’un logement. Bien évidemment, il est attendu à ce que l’étudiant se tourne vers une assurance dans l’éventualité où des dégâts seront causés au logement ou à l’immeuble. C’est ce qu’on appelle la garantie « risques locatifs » de l’assurance habitation. Les risques les plus fréquents sont les suivants : incendie, explosion et dégâts des eaux.

L’assurance devient obligatoire quand l’étudiant est locataire d’un appartement qui n’est pas meublé ou d’un logement meublé durant une période d’au moins 8 mois. Elle est obligatoire lorsqu’il s’agit de sa résidence principale. Il est donc impératif de prendre les dispositions nécessaires avec le propriétaire pour être en règle et couvert par une assurance habitation pour étudiant. Par ailleurs, il faut justifier de cette assurance lorsqu’on rend les clés au propriétaire.

À noter également que le bailleur peut réclamer une attestation d’assurance tous les ans. S’il se tourne du côté de la loi, il pourra prévoir une clause de résiliation dans le bail, si le locataire n’a pas souscrit cette assurance. Mais encore, si l’étudiant ne remet pas d’attestation d’assurance au propriétaire, ce dernier peut se procurer cette assurance lui-même, et par la suite, lui demander un remboursement.

Bon à savoir : l’assurance logement étudiant ne couvre pas les autres dommages qui ont été causés aux voisins ainsi qu’aux tiers, et les dommages causés aux biens de l’étudiant.

L’assurance habitation et les différents types de logements

Bien qu’une assurance habitation étudiant est généralement exigée lorsqu’un étudiant décide de se trouver un logement, il y a tout de même quelques exceptions. Par exemple, il n’est pas obligatoire de souscrire une assurance habitation pour la location d’un logement meublé qui n’est pas une résidence principale.

Il en est de même pour un logement en foyer ou une location saisonnière. Il faut, toutefois, noter que si l’étudiant cause des dommages au logement, c’est sa responsabilité qui sera engagée. Dans ce cas, il faudrait plutôt souscrire une responsabilité civile étudiant. En dehors d’une obligation légale, le bailleur peut donc demander de s’assurer contre les risques locatifs. Il est conseillé de vérifier si cette obligation figure dans le contrat de location.

À noter également que pour les étudiants qui sont logés en résidences étudiantes, la souscription d’une assurance est exigée. Pour les étudiants mineurs, ils doivent réaliser la souscription à une assurance pour leur appartement, par le biais de leurs parents.

Le cas de la colocation étudiante

De nos jours, plusieurs étudiants optent pour la colocation et s’adaptent facilement à ce mode de vie. La colocation a pour avantage d’alléger les coûts d’un logement quand on les partage à plusieurs. Ainsi, les étudiants peuvent faire des économies pour d’autres achats comme les achats de tous les jours. Pour ce qui de l’assurance habitation dans le cas d’une colocation, un seul des colocataires peut souscrire le contrat d’assurance. Cela est envisageable si chaque colocataire peut justifier d’une garantie risques locatifs qui aide à couvrir sa responsabilité si des dommages sont causés.

Mais encore, il est possible pour chaque colocataire de souscrire une assurance auprès d’une compagnie de son choix. Dans ce cas-là, il faut indiquer à l’assureur le nom des autres occupants du logement.

Les garanties du contrat multirisque habitation pour étudiant

Les contrats d’assurance multirisques habitation proposent de couvrir les responsabilités ainsi que les biens personnels du locataire. Les biens personnels comportent : le mobilier (meubles, appareils électroménagers, vêtements, etc.), et les embellissements effectués tels que peinture, papiers peints, faux plafonds, aménagements d’une cuisine ou d’une salle de bain.

D’autres garanties sont aussi proposées par l’assurance multirisque, notamment :

Que faire en cas de sinistre ?

En cas de sinistre, il faut prévenir l’assureur dans un délai de cinq jours. Si c’est une situation de vol, il faut rapporter le délit dans un délai de deux jours, car l’assurance demandera qu’une plainte soit déposée au commissariat. Il faut indiquer le numéro du contrat, la date et la nature du sinistre.

Il faut aussi faire une description des dommages et vérifier s’ils se sont étendus chez les voisins ou dans l’immeuble. Enfin, il faut transmettre les lettres ou les assignations à l’assureur, avec pour indication chacun des envois, le numéro du contrat d’assurance et les références du sinistre au propriétaire du logement, et aux voisins ayant remis en cause la responsabilité de l’étudiant.

Les points importants à vérifier avec l’assureur

Tout d’abord, il faut répondre à l’assureur sincèrement et avec les mots justes pour que le contrat soit mieux adapté aux besoins. L’assureur, lui, va remettre les choses suivantes : une fiche d’information sur les prix et les garanties, et un exemplaire du projet de contrat et une notice avec les informations détaillées.

Grâce à ces documents, vous pourrez vous informer sur :

  • Les limites de garanties, comme une liste des risques non couverts
  • Les plafonds de garanties
  • Le montant des franchises
  • La loi et les instances compétences en cas de litige
  • Le déclenchement de la garantie pour les contrats de responsabilité

Vous devez également prendre en compte les clauses du contrat qui concernent les absences prolongées. Celles-ci sont limitées à 90 jours consécutifs par les compagnies traditionnelles. Ce sont des absences qui doivent être prises en compte par tout étudiant en raison des vacances scolaires, et des stages à l’étranger.

Bien choisir l’assurance habitation étudiant

Souvent, le budget d’un étudiant n’est pas très large, et il doit faire des économies pour ses dépenses habituelles et nécessaires. Il n’est pas obligatoire de payer cher pour être couverts par une bonne assurance. Dans le contrat, il est conseillé d’inclure ceci pour ainsi profiter de la meilleure protection :

  • La responsabilité civile locative, qui est obligatoire et aide à prévenir contre les dommages locatifs. Elle aide à couvrir aussi les sinistres, pour des faits de négligence ou d’imprudence.
  • Une couverture contre un éventuel sinistre lié aux appareils électriques.

Il faut noter que la formule responsabilité civile est peu coûteuse, mais offre une protection plus faible. Il est donc possible de consulter en ligne la meilleure assurance pour étudiant, qui respecte le budget. Il faut faire attention aux points suivants :

  • Au montant des franchises
  • À la formule d’assurance, au tiers, intermédiaire ou multirisques
  • Aux différentes options supplémentaires choisies avec leurs coûts
  • Au niveau de couverture des sinistres

Le prix de l’assurance habitation pour étudiant

Le prix de l’assurance habitation se calcule en fonction de plusieurs points : la localisation du bien, la nature du logement, les caractéristiques (ancienneté, occupants, superficie, nombre de pièces, dépendances…), les risques climatiques, la valeur des biens. Les tarifs varient d’une assurance à une autre, et selon le logement.

En moyenne, les prix sont compris entre 60 euros et 110 euros. Enfin, avec un comparateur de devis en ligne, il devient facile d’avoir accès à des devis sur mesure. Il est possible donc de faire une évaluation de la protection qui est offerte par chaque assureur.