Assurance auto : que devez-vous attendre de la garantie panne mécanique ?

Publié le 16 janvier 2019 dans Assurance Auto

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

En France, il est obligatoire de souscrire une assurance auto pour pouvoir circuler sur les routes légalement. En effet, la loi oblige les conducteurs de souscrire au moins une assurance de responsabilité civile, appelée l’assurance auto au tiers.

Or, pour une protection optimale et en toutes circonstances, il est recommandé de souscrire une assurance tous risques qui comprend plusieurs garanties dont, dans la plupart des cas, la garantie panne mécanique. Aujourd’hui, voyons ce qu’est la garantie panne mécanique !

Le principe de l’assurance panne mécanique

La garantie mécanique est un contrat d’assurance qui vous permet de bénéficier de la prise en charge des réparations de votre véhicule. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons déjà ce qu’est la garantie constructeur.

Alors, généralement, tout conducteur qui achète une voiture neuve bénéficie automatiquement d’une garantie en cas de pièce défectueuse d’origine mécanique, électrique ou électronique.

Appelée garantie constructeur et garantie commerciale, celle-ci ne demande aucune démarche particulière de la part du propriétaire du véhicule. C’est une garantie proposée gratuitement à l’acquisition de tout véhicule neuf.

Toutefois, il est utile de souligner que la garantie constructeur est temporaire. Généralement, elle dure 2 à 3 ans. En fonction des cas, elle peut intervenir pour couvrir les défauts sur une période donnée ou sur un volume de kilomètres prédéfini (100 000 à 150 000km). Il existe également la possibilité d’opter pour une extension de cette garantie, généralement sur une période totale de 5 ans.

Lorsque la couverture de la garantie constructeur expire, c’est l’assurance panne mécanique qui peut prendre le relai. Cette dernière viendra couvrir les défectuosités de votre véhicule qui génèrent des pannes imprévisibles internes.

Pour les véhicules d’occasion, la souscription de cette garantie est recommandée, car elle permet de se prémunir contre les aléas mécaniques. Cela peut également être un véritable atout au moment de la vente du véhicule en rassurant le potentiel acheteur sur la fiabilité du véhicule. En même temps, cette garantie pourra augmenter le prix de vente de votre véhicule d’occasion.

Les différentes formules de la garantie panne mécanique

Ce que couvre la garantie panne mécanique

La garantie panne mécanique permet de couvrir les dommages d’ordre mécanique ou électronique ayant un caractère imprévu, fortuit, subi ou une cause interne du véhicule. Il faut que l’origine de la panne soit imputée au constructeur, car cette garantie ne permet pas de couvrir les conséquences d’une usure normale.

Évidemment, si le fait générateur de la panne est postérieur à la souscription du contrat et que vous utilisez votre véhicule de manière normale, la garantie pourra fonctionner.

En fonction des prestations proposées dans le contrat d’assurance, la garantie panne mécanique peut couvrir les pannes liées au moteur, aux composants électriques et électroniques du moteur, aux systèmes d’alimentation, aux systèmes d’injection et aux systèmes d’échappement.

La prise en charge des réparations du véhicule suite à un sinistre peut concerner

En revanche, ne sont pas couverts par cette assurance

Souscrire une assurance panne mécanique

La souscription de la garantie panne mécanique peut être faite auprès d’un assureur auto, auprès d’une banque ou auprès d’un constructeur automobile.

Si vous souscrivez ce contrat auprès du constructeur, pensez à bien vérifier les obligations. Il est possible que le constructeur vous impose un réseau de garages partenaires de la marque où vous devrez effectuer l’entretien de votre véhicule et les réparations.

Dans le cadre d’un véhicule neuf, par exemple, vous pourrez souscrire cette assurance un peu avant l’expiration de la garantie constructeur. Comme ça, vous pourrez assurer la continuité de la protection en cas de problème.

Par ailleurs, sachez que l’assurance panne mécanique est un contrat cessible. Cela veut dire qu’au moment de vendre votre véhicule, vous pourrez également céder cette garantie. Comme mentionné précédemment, cela permettrait également d’augmenter la valeur du véhicule au moment de le vendre.

Dans tous les cas, soyez attentifs au montant de la franchise en cas de panne mécanique et au coefficient de vétusté appliqué pour la prise en charge des réparations.

Soyez également vigilant sur la durée de carence durant lequel la garantie ne peut fonctionner, les plafonds de garantie et l’exclusion de prise en charge.

Enfin, n’oubliez pas de bien conserver tous les documents ayant trait à l’entretien du véhicule comme les factures de garage et les contrôles techniques, pour éviter que votre assureur vous reproche une négligence en cas de panne.

Combien coûte une assurance panne mécanique ?

Le coût de l’assurance panne mécanique va dépendre de plusieurs éléments. Il sera calculé en fonction du contrat, de l’ancienneté du véhicule, de la durée de la couverture, de la puissance du véhicule, des éléments garantis, du plafond kilométrique et de la valeur du véhicule. En moyenne, comptez entre 30 et 80 euros par mois.

Nos autres publications autour de l'assurance auto