Prêt immobilier : comment calculer le taux de l’assurance emprunteur ?

Publié le 12 novembre 2019 dans Assurance Emprunteur

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Au moment d’octroyer un prêt immobilier, l’organisme de crédit vous demandera de souscrire une assurance de prêt immobilier. Également appelée l’assurance emprunteur, celle-ci sert à couvrir le remboursement de vos mensualités en cas d’invalidité ou de décès.

Or, il faut savoir que le taux de cette assurance est généralement calculé en fonction de votre âge, de votre état de santé et du montant du crédit immobilier. Ce taux peut varier du simple au double, tout va dépendre du profil du demandeur. Découvrez comment calculer le coût de l’assurance prêt immobilier !

Mieux comprendre le taux de l’assurance prêt immobilier

Les frais de l’assurance de prêt immobilier représentent le deuxième coût le plus important d’un financement immobilier, après le coût des intérêts bancaires. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de comprendre comment ce taux est calculé.

Le taux de l’assurance emprunteur représente un pourcentage sur le capital emprunté ou restant dû, dépendant de la formule choisie. Ce taux est fixé par l’assureur selon l’âge, le dossier de santé, la situation et les caractéristiques de l’emprunt. Et plus le montant du prêt immobilier est important, plus la prime d’assurance emprunteur annuelle sera élevée.

L’importance de calculer le coût de l’assurance prêt immobilier

Lorsque vous sollicitez un crédit auprès d’une banque ou d’un organisme de prêt financier pour acquérir une maison ou un appartement, vous aurez le réflexe de vous baser sur le taux nominal du crédit immobilier. C’est ce qui représente la base du calcul des intérêts du prêt.

Pourtant, ce n’est pas le seul critère déterminant, car il ne permet pas de déterminer le coût réel du crédit immobilier. En effet, le coût réel comprend d’autres frais comme les frais de dossier, les impôts, les taxes et le coût de l’assurance emprunteur.

Ce qu’il faut retenir, c’est que ce coût peut représenter environ un tiers du coût global de financement. Il faut aussi considérer le coût plus élevé en période de taux d’intérêt faible. Il est donc indispensable de savoir calculer le coût de son assurance de prêt. En calculant ce coût, vous pourrez ajuster votre budget et avoir une idée du coût total de votre crédit immobilier, sans faire l’impasse sur le coût de l’assurance emprunteur.

L’autre bonne raison pour laquelle vous devriez calculer le taux de votre assurance de prêt immobilier est de déterminer si l’assurance souscrite est réellement compétitive. Cela peut vous aider à mieux choisir votre assurance et profiter des meilleurs taux.

D’ailleurs, rappelons que dans le cadre de la Loi Lagarde, vous pourrez faire jouer la concurrence et choisir la compagnie d’assurance de votre choix proposant un meilleur tarif pour l’assurance emprunteur.

Le taux de l’assurance de prêt immobilier

Avant de voir comment calculer le taux de l’assurance de prêt immobilier, faisons le point sur les deux types d’assurance emprunteur. En France, il existe l’assurance de groupe et l’assurance individuelle. Généralement, l’assurance collective est proposée par les banques et les organismes de crédit.

Pour cette assurance, les mêmes taux d’assurance sont appliqués pour tous les adhérents. Il s’agit là d’un taux forfaitaire oscillant entre 0.18% et 0.45% du montant de l’emprunt. Ceci, sans s’appuyer sur le profil du souscripteur. Les primes d’assurance restent les mêmes jusqu’à la fin du remboursement du crédit immobilier. Pour ce qui est de l’assurance de groupe, la prime est mutualisée entre les clients de la banque et les conditions restent uniformisées.

Quant au taux d’assurance individuelle, il est calculé en fonction de l’âge de l’emprunteur, de son état de santé, de sa situation financière et du montant du prêt octroyé. Si vous avez été récemment touché par une pathologie importante et que vous ne bénéficiez pas du droit à l’oubli, le coût de votre assurance décès prêt immobilier sera plus important.

Dépendant des cas, au lieu d’imposer une surprime, l’assureur peut vous proposer une exclusion. Vous ne serez donc pas assuré pour une pathologie bien précise. Dans tous les cas, les primes d’assurance emprunteur individuelle seront adaptées à votre situation.

Le calcul du taux de l’assurance de groupe et de l’assurance individuelle

Pour calculer le taux de votre assurance bancaire, rien de plus simple. Il suffit de multiplier le taux de l’assurance par le capital emprunté et de diviser le résultat par 12 mois. Par exemple, si vous empruntez 150 000 euros sur 10 ans avec un taux d’assurance de 0,30%, vous devriez obtenir un résultat de 37,50 euros.

Or, pour les assurances individuelles, le calcul est différent. Il est un peu plus complexe, car le coût est déterminé en fonction de la base du capital restant dû. Cela veut dire qu’il faut nécessairement effectuer un calcul chaque année et que la cotisation est dégressive au fil des échéances de remboursement.

Bon à savoir : en utilisant un comparateur d’assurance de prêt immobilier en ligne, vous trouverez facilement le bon assureur avec un taux d’assurance moins élevé.

Les facteurs qui jouent sur le prix de l’assurance de prêt immobilier

Il est utile de souligner que le coût moyen de l’assurance emprunteur est déterminé par différents facteurs. Le coût ne sera pas le même si vous souscrivez une garantie décès invalidité, une assurance décès ou une assurance chômage prêt immobilier.

Plus vous souscrivez de garanties, plus le coût de l’assurance sera élevé. De même, plus vous êtes âgé au moment du prêt, plus le coût sera élevé, car les risques seront plus importants. Enfin, l’assurance tiendra également compte de l’état de santé du demandeur du prêt.