Conducteur secondaire : quelle assurance auto choisir et pourquoi ?

Publié le 17 septembre 2019 dans Assurance Auto

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Pour les jeunes conducteurs, emprunter la voiture familiale est une bonne idée, car cela leur permet d’obtenir le statut de conducteur secondaire. Être conducteur secondaire, c’est aussi bénéficier d’une absence de surprime, de cotisation et de franchise en cas d’accident.

C’est une manière de faire des économies importantes et d’acquérir de l’expérience avant de souscrire une assurance auto en son propre nom. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’assurance auto du conducteur secondaire !

Qu’est-ce qu’un conducteur secondaire ?

Un conducteur secondaire est un conducteur autorisé à utiliser le véhicule d’un proche à fréquence moindre que le conducteur principal. C’est une règle qu’il faut obligatoirement respecter pour être inscrit comme conducteur secondaire dans le contrat d’assurance auto d’une autre personne.

Ainsi, le conducteur secondaire n’est pas un conducteur régulier du véhicule. Compte-tenu de la surprime appliquée aux jeunes conducteurs qui optent pour une assurance auto comme conducteur principal, vous êtes nombreux à vous tourner vers le statut de conducteur secondaire.

Cela permet de faire des économies importantes, tout en acquérant de l’expérience sur la route. De même, le conducteur secondaire ne subit aucune franchise supplémentaire en cas d’accident. Il faut aussi rappeler qu’il bénéficie des mêmes garanties et options que le conducteur principal, dont les conditions sont définies dans le contrat. Qui plus est, le prix de l’assurance auto reste moindre pour le conducteur secondaire.

Quelles obligations en tant que conducteur secondaire ?

Rappelons avant tout que le conducteur secondaire ne peut pas conduire le véhicule assuré au quotidien. Même s’il n’est pas redevable des cotisations d’assurance auto, il doit déclarer les sinistres qui le concernent en son propre nom. De même, il doit respecter les obligations législatives du Code de la route et doit être en règle.

Il devra obligatoirement présenter ses papiers et la carte grise du véhicule en cas de contrôle de police. Comme le conducteur principal, le second conducteur sera passible de sanctions en cas de défaut d’assurance ou de non-respect du Code de la route. Aussi, il faut savoir qu’en cas de fausse déclaration, l’assureur pourra résilier le contrat à tout moment.

La différence entre « conducteur secondaire » et « conducteur occasionnel »

Il est très important de distinguer le conducteur secondaire du conducteur occasionnel. Voici les principales différences entre les deux statuts :

  • Le conducteur secondaire est inscrit sur le contrat d’assurance du véhicule concerné, tandis que ce n’est pas forcément le cas du conducteur occasionnel
  • Le conducteur secondaire partage son bonus/malus avec le conducteur principal, tandis que le conducteur occasionnel ne cumule aucun bonus/malus
  • Le conducteur secondaire peut utiliser le véhicule de temps en temps sur une longue période, tandis que le conducteur occasionnel peut conduire seulement sur une courte période
  • Le conducteur secondaire peut bénéficier d’une assurance automobile à tarif préférentiel s’il s’est constitué un bonus durant sa période probatoire

Qu’en est-il du bonus-malus du conducteur secondaire ?

Le bonus-malus est un système qui impacte directement sur le coût de la cotisation d’assurance auto. La cotisation peut être revue à la baisse ou à la hausse. Tout va dépendre du nombre d’accidents et de sinistres. Contrairement aux idées reçues, le bonus/malus n’est pas rattaché au conducteur, mais au contrat d’assurance auto.

Rappelons que lorsqu’il aura sa propre assurance auto, l’ancien conducteur secondaire aura à son crédit le bonus-malus cumulé. Aussi, il est utile de souligner que si le conducteur secondaire a une conduite exemplaire, il pourra limiter le coût de sa future surprime s’il est jeune conducteur.

Les démarches pour ajouter un conducteur secondaire

Pour ajouter un conducteur secondaire dans un contrat d’assurance auto, il faut effectuer quelques démarches. D’abord, soulignons que le second conducteur peut être un ami, un conjoint ou un enfant majeur. Il faudra obligatoirement mentionner l’identité de ce dernier dans le contrat d’assurance.

Il revient au conducteur principal d’informer son assureur de ce rajout. Il devra lui communiquer plusieurs informations dont le nom, prénom et date de naissance du second conducteur, la date d’obtention du permis et tout autre renseignement demandé par l’assureur au sujet du conducteur additionnel.