Prêt de voiture et assurance auto : que faut-il retenir ?

Publié le 8 avril 2020 dans Assurance Auto

Cet article est noté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Il n’y a aucune loi qui vous interdit de prêter votre véhicule à un autre conducteur. Or, aux yeux des assureurs, le prêt de véhicule peut avoir des conséquences sur l’assurance auto. En cas d’accident, c’est la responsabilité financière du propriétaire du véhicule qui sera engagée.

De plus, la personne à qui vous prêtez le véhicule doit avoir son permis de conduire et être en mesure de présenter les documents requis lors d’un contrôle. Qu’est-ce que le prêt de voiture au juste ? Cette pratique impacte-t-elle sur l’assurance auto ? Explications.

Mieux comprendre le prêt de véhicule

La première chose à savoir sur le prêt de véhicule est qu’il doit être occasionnel et non régulier. En effet, dans la plupart des cas, le prêt de voiture occasionnel n’est pas sanctionné par les assureurs, car il n’est que de courte durée. Par exemple, pour une soirée ou le temps d’un week-end.

Attention, tout de même, car vous pourriez être désigné comme conducteur exclusif dans votre contrat d’assurance auto. Vous devez donc bien vérifier les conditions de votre contrat avant de prêter votre véhicule. En cas de sinistre survenu avec un conducteur non désigné, une franchise pourra être appliquée.

Bon à savoir : en cas d’accident causé par un conducteur en état d’ivresse ou sous l’emprise de la drogue, vous ne pourrez pas être indemnisés pour les dommages corporels ou matériels subis.

Le prêt de véhicule de manière régulière

Si vous prêtez votre voiture à une autre personne de manière régulière, votre assureur exigera que cet autre conducteur (même s’il s’agit d’un membre de votre famille) soit déclaré dans votre contrat d’assurance auto. Ce conducteur secondaire pourra alors bénéficier d’une couverture en cas d’accident.

Un jeune conducteur, par exemple, occasionnera une légère surprime, mais vous permettra de bénéficier d’une meilleure indemnisation en cas d’accident. Aussi, si le jeune conducteur ne cause aucun sinistre, il pourra bénéficier d’un tarif avantageux lorsqu’il devra assurer son propre véhicule via l’antécédent d’assurance.

Dans quels cas est appliquée une majoration de franchise ?

Vous l’aurez compris, pour les compagnies d’assurance, le prêt de voiture peut être perçu comme un risque aggravant. Pour cette raison, de nombreux assureurs appliquent une majoration de la franchise en cas de sinistre causé par un conducteur non désigné ayant moins de 2 ans de permis, ayant moins de 21 ans et n’ayant aucun antécédent d’assurance.

Dans tous les cas, vérifiez bien les conditions de votre contrat d’assurance auto avant de prêter votre voiture à un autre conducteur.