Prêt immobilier : trouver une assurance emprunteur quand on est fumeur

Publié le 17 mars 2022mis à jour le 18 août 2022

Assurance Emprunteur

Le prêt immobilier est une solution de financement qui permet d’acquérir un logement principal ou secondaire, ou encore de faire construire une nouvelle maison. Encore faut-il que l’établissement de prêt accepte d’accorder le prêt. Et qui dit crédit immobilier dit assurance de prêt immobilier. Que vous soyez un gros fumeur ou un fumeur occasionnel, vous devez mentionner que vous êtes fumeur.

Que risquez-vous si vous ne précisez pas que vous êtes fumeur dans votre questionnaire de santé ? Est-ce qu’une surprime est automatiquement appliquée aux profils à risques ? Que se passe-t-il en cas d’arrêt de tabac ? Réponses à ces questions dans cet article.

Les fumeurs et l’assurance emprunteur

Aux yeux des assureurs, les fumeurs sont considérés comme des profils à risques. Pour les compagnies d’assurance, il n’y a pas vraiment de différences entre la personne qui fume plusieurs cigarettes par jour et la personne qui ne fume que de manière occasionnelle. D’ailleurs, il n’y a pas que le tabac qui compte ; les pipes, les cigares et les vapoteuses font également partie de la liste. Et de manière générale, les profils à risques ont moins de chances d’obtenir un prêt immobilier que les autres profils.

Quel que soit le nombre de cigarettes que vous fumez par jour ou par semaine, vous devrez indiquer que vous êtes fumeur sur le questionnaire de santé. Pour rappel, avant de vous accorder un prêt immobilier, l’établissement de prêt vous demandera de souscrire une assurance de prêt. Cette assurance n’a aucun caractère obligatoire, mais est généralement exigée par les banques pour garantir le remboursement du crédit même en cas de problème. La souscription de l’assurance emprunteur s’accompagne d’un questionnaire de santé.

Il existe aussi des assurances de prêt sans questionnaire médical, mais ce sont des formules assez coûteuses. Du moins, plus coûteuses que les assurances avec questionnaire de santé. Autre point important à retenir sur l’assurance de prêt immobilier pour fumeur : l’assureur peut vous demander de passer un test de cotinine, notamment si le prêt est plus de 500 000 euros. La cotinine peut être détectée dans l’organisme même une semaine après la consommation. Le test peut se faire par échantillon d’urine ou de salive.

Le questionnaire de santé et les profils à risques

Que vous soyez fumeur ou non, vous devez vous assurer d’être complètement honnête lorsque vous remplissez le questionnaire de santé. Selon l’article L. 113–2 du code des assurances, les déclarations faites à l’assurance doivent être claires et précises. Les mensonges, les omissions et les inexactitudes ne sont pas tolérées par les compagnies d’assurance. Si votre assureur découvre que vous avez menti, il peut refuser de vous indemniser en cas de sinistre et il peut demander que votre contrat soit annulé.

Bon à savoir : dans le cas où vous commencez à fumer en cours d’assurance de prêt, vous devrez en informer votre assureur.

L’assurance de prêt et le cannabis

En France, le cannabis fait partie des stupéfiants. Pour cette raison, les sinistres et accidents causés sous l’emprise de stupéfiants ne sont pas couverts par les contrats d’assurance. Dans le questionnaire de santé, vous devrez indiquer si vous êtes fumeur ou non, mais aussi si vous consommez des drogues. Si vous consommez du cannabis, vous devrez vous assurer de le mentionner dans la partie « consommation de drogue ».

Le fumeur, l’assurance de prêt et la surprime

Certes, votre consommation de tabac aura une influence sur le coût de votre assurance emprunteur. Or, la surprime appliquée dépendra de la compagnie d’assurance, car chaque compagnie a ses propres méthodes d’évaluation du risque. De manière générale, la surprime est d’environ 20 à 70 % du taux classique. La raison pour laquelle la surprime est appliquée est simple : les personnes fumeuses présentent un risque aggravé, car le tabagisme peut engendrer des maladies graves comme des cancers, des problèmes respiratoires et des maladies cardiaques.

Pour connaitre les tarifs des différentes compagnies d’assurances, vous pourrez utiliser notre comparateur d’assurances de prêt immobilier. De cette manière, vous arriverez à comparer les surprimes appliquées aux fumeurs, et arriverez à trouver les formules d’assurances les plus adaptées à vos besoins et à votre budget. Dans tous les cas, ne choisissez pas la première assurance que vous trouvez. Prenez le temps de bien comparer les offres et les exclusions avant de signer un contrat.

Le cas de l’emprunteur qui cesse de fumer

Si vous avez arrêté de fumer depuis plus de deux ans, vous êtes alors considéré comme un profil non-fumeur. Mais que se passe-t-il si vous êtes fumeur au moment de souscrire votre assurance emprunteur et si vous arrêtez de fumer en cours de prêt ? Si tel est le cas, vous devez en informer votre assureur pour discuter des solutions possibles pour adapter votre contrat a votre nouveau profil. La compagnie d’assurance pourra changer les termes de votre contrat, mais les changements prendront effet seulement au bout de deux ans.

En considérant que vous n’avez pas repris le tabac au terme de ces deux années, vous pourrez être vu comme non-fumeur. Cela veut dire que la surprime appliquée au moment de la souscription du contrat pourra être supprimée. Attention, si vous aviez cessé de fumer et si vous avez repris le tabac de manière occasionnelle, vous ne pourrez pas vous déclarer non-fumeur. Il est aussi utile de rappeler que tout mensonge ou omission a des conséquences directes sur l’assurance de prêt immobilier.

Si votre assurance de prêt immobilier actuel ne vous convient plus, sachez que depuis la loi Hamon de 2015, vous avez le droit de changer d’assurance emprunteur au cours de la première année de votre crédit. De même, selon la loi Sapin, vous avez la possibilité de changer de compagnie d’assurance annuellement à la date d’anniversaire de la signature du contrat de prêt immobilier.

Bon à savoir : vous devrez remettre une déclaration sur l’honneur à votre assureur si vous cessez de fumer en cours de prêt. Vous devrez également réaliser un test de cotinine pour que votre contrat soit réévalué.

En conclusion

En somme, vous ne devriez rencontrer aucune difficulté à trouver un assureur qui accepte de vous couvrir même si vous êtes fumeur. Vous devrez tout de même payer une surprime, car vous êtes un profil à risque. Aussi, il est utile de souligner que votre assureur considéra que vous êtes fumeur si vous avez fumé, même de manière occasionnelle, au cours des deux dernières années. Enfin, nous ne le dirons jamais assez, il est très important d’être complètement honnête en remplissant le questionnaire de santé de l’assurance emprunteur.

  • Economisez jusqu'à 15000€ sur votre Assurance de Prêt