Prêt immobilier : sous quels délais pouvez-vous l’obtenir ?

Publié le 2 mars 2022 dans Prêt immobilier

La demande d’un prêt immobilier s’avère souvent nécessaire pour l’achat d’une maison ou d’un appartement. Si vous avez trouvé le logement de vos rêves, et que vous avez fait une offre au vendeur, il est temps pour vous de trouver un financement. Vous pourrez faire une demande de crédit immobilier auprès d’un établissement de prêt ou d’une banque.

De manière générale, il faut compter un mois pour l’obtention du crédit, suite au dépôt de la demande. Est-il possible d’obtenir le prêt immobilier avant ce délai ? Si oui, comment faire ? Pourquoi passer par un courtier immobilier ? Voici tout ce qu’il y a à savoir sur les délais d’obtention d’un prêt immo.

L’obtention d’un prêt immobilier étape par étape

La demande d’un prêt immobilier se fait en plusieurs étapes : la signature du compromis de vente, le dépôt du dossier à la banque ou l’établissement de prêt, la réception de l’accord de principe, la domiciliation du compte courant, et la réception de l’offre de prêt. Pour rappel, le compromis de vente est le document qui détaille l’offre, notamment le prix et les conditions de vente. Une fois que vous aurez signé le compromis de vente, vous disposez d’un délai de 30 à 60 jours pour trouver un financement.

Vous pourrez, évidemment, faire jouer la concurrence pour être sûr de profiter des meilleurs taux et des meilleures conditions. Pour cela, vous pouvez faire appel à un courtier soit ce professionnel du crédit immobilier qui pourra constituer votre dossier et négocier avec les banques. C’est un moyen de gagner du temps. Si vous ne passez pas par un courtier, il est dans votre intérêt de comparer les propositions, notamment les taux, le coût global du crédit, les mensualités, les frais de dossier, et les tarifs de l’assurance de prêt.

Dès que vous aurez choisi la proposition de prêt immobilier la plus intéressante, vous devrez monter votre dossier et le déposer auprès de l’établissement de prêt ou de la banque. Votre dossier doit comprendre plusieurs informations et justificatifs, notamment vos papiers d’identité, votre justificatif de domicile, vos trois derniers bulletins de salaire, vos deux derniers avis d’imposition, vos trois derniers relevés de compte, et le compromis de vente. L’établissement prêteur analysera votre dossier avant de vous faire une proposition de prêt.

Dans le cas où la banque ou l’établissement de crédit accepte de vous accorder un prêt immobilier, il vous en fera part à travers une lettre formelle appelée l’accord de principe. Celui-ci peut vous être envoyé dans un délai de 1 à 10 jours. Si vous ne recevez pas l’accord de principe dans les délais indiqués, ne vous inquiétez pas. Cela veut dire que la personne en charge de votre dossier n’a pas encore traité votre demande. Les délais varient en fonction des banques, mais aussi de la période. En période de vacances, par exemple, les délais de traitement peuvent être plus longs.

Mais restez vigilant, car la banque peut toujours refuser le prêt, même après vous avoir remis cet accord, car celui-ci est « sous réserve d’usage ». Lorsque vous recevez cet avis, vous devrez en faire une copie et la remettre à votre agent immobilier et à votre notaire. C’est ce qui va attester vos efforts de recherche de financement. Enfin, notez que la banque peut vous demander de domicilier votre compte courant auprès de l’établissement en question. Cela n’est pas systématique et dépend de l’établissement de prêt. Si c’est ce que vous demande le banquier, vous devrez alors ouvrir un compte courant et vous assurer que vos revenus y sont versés.

Qu’est-ce que la condition suspensive au juste ?

Dans la plupart des cas, la signature de l’avant-contrat suppose que le futur acquéreur ne dispose pas encore des fonds nécessaires pour réaliser l’opération immobilière, d’où la demande de prêt immobilier.

Dans la promesse de vente, il y a ce qu’on appelle la condition suspensive, soit une clause qui vous permet de renoncer à l’achat si vous n’arrivez pas à obtenir de financement. Cette clause protectrice doit obligatoirement figurer dans les compromis de vente, et elle concerne les particuliers qui achètent un bien immobilier avec l’aide d’un crédit.

Concrètement, la condition suspensive vous permet de revenir sur votre décision d’acquérir le logement, et d’annuler l’opération sans pénalité. Vous devrez tout de même respecter quelques conditions, notamment informer le vendeur du refus de la banque. Cela doit se faire dans le délai indiqué dans la clause. Dans le cas où vous avez besoin de compléter le prêt principal avec d’autres prêts, notez que chacun est conclu sous la condition suspensive de l’octroi du ou des autres, dès que le montant est plus de 10% du montant total.

Bon à savoir : en cas de négociation de l’offre de prêt avec l’établissement de prêt, assurez-vous de respecter les délais de la condition suspensive. La durée de validité de cette condition est d’au moins un mois à compter de la signature de la promesse de vente.

Quels délais pour accepter l’offre de crédit immobilier ?

Au moment de vous faire une offre, l’établissement de prêt vous fera parvenir une lettre recommandée avec accusé de réception. Dans cette lettre, on retrouve l’ensemble des conditions du prêt, le tableau d’amortissement, et toutes les informations nécessaires sur l’assurance de prêt immobilier. D’après la loi Scrivener, vous disposez d’un délai de 10 jours pour réfléchir. À partir du 11e jour, vous pourrez donner une réponse officielle et indiquer à l’établissement prêteur si vous acceptez l’offre ou si vous la déclinez.

Quant à l’offre de la banque, elle est valide pendant 30 jours minimum. La validité de l’offre peut également être de 4 mois, ce qui représente le délai entre la réception de la lettre, et de la signature de l’acte de vente. Si la banque refuse de vous accorder un prêt, et si vous renoncez à l’opération immobilière dans le délai prévu dans le compromis de vente, vous pourrez récupérer le dépôt de garantie. Pour rappel, celui-ci représente entre 5% et 10% du prix de vente.

Si vous acceptez l’offre de la banque, il ne vous restera plus qu’à prendre rendez-vous avec l’établissement pour signer la demande officielle. Par la même occasion, vous pourrez réaliser les démarches relatives à l’assurance de prêt. À savoir que de manière générale, les délais entre la signature du compromis de vente et la signature de l’acte de vente sont de 3 mois environ. Mais tout dépend des disponibilités, notamment celle du notaire, du vendeur et de l’acheteur.

Pourquoi passer par un courtier immobilier ?

Certes, faire appel à un courtier immobilier, c’est gagner du temps. Ce professionnel peut sans aucun doute réduire les délais d’obtention d’un prêt immobilier. Cela peut se faire par la délivrance d’une attestation de votre capacité de financement, soit un document qui prouve au vendeur et à l’agent immobilier que vous êtes un acheteur sérieux. Il pourra également se charger de la constitution de votre dossier pour qu’il soit prêt à être envoyé dès que la promesse de vente est signée.

Il en est de même pour la négociation avec la banque. Le courtier saura à qui s’adresser pour la demande de prêt, et dispose de l’expérience nécessaire pour mettre votre dossier en valeur. Sans conteste, le fait de passer par un courtier immobilier permet d’optimiser les délais d’obtention d’un prêt immobilier. Vous saurez exactement quelles étapes suivre pour obtenir votre crédit sans attendre des mois.

En conclusion

Les délais d’obtention d’un prêt immobilier dépendent de l’établissement de prêt, mais aussi de l’acheteur. Il convient de réaliser toutes les démarches dans les temps pour ne rien manquer.

Nous rappelons d’ailleurs qu’il peut y avoir 3 mois entre la signature de la promesse de vente et la signature de l’acte de vente. Quant aux recherches de financement, elles peuvent débuter dès la signature du compromis de vente.

Enfin, pour avoir l’esprit tranquille lors des recherches, pensez à ajouter des conditions suspensives dans le compromis de vente. Cela vous donnera un délai de 45 à 60 jours pour trouver un prêt immobilier.